OUVRIR VOTRE ESPRIT : LA VERITE EST AUTOUR DE VOUS

OUVRIR VOTRE ESPRIT : LA VERITE EST AUTOUR DE VOUS

Articles, discussions, présentation de créations artistiques
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA LICORNE III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la Petite Fée de la Rosée
La petite Fée de la Rosée et l'Admi
avatar

Féminin Messages : 324
Points : 922
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/09/2009
Localisation : Ici et Ailleurs...
Humeur : Dans les nuages, dans le soleil, dans les vagues, dans la tempête, dans le feu..

23102009
MessageLA LICORNE III

Bonjour à tous,

Je continue sur la licorne, mais je vais encore remonter le temps encore un peu plus loin. Je m'en retourne vers la sagesse des anciens. Je ressors les vieux ouvrages, ceux que vous ne trouvez plus en librairie...car la petite fée de la rosée possède sa bilbliothèque magique avec ses vieux grimoires d'autrefois, qu'elle seule détient et qu'elle veut faire partager à tous, à tous ceux qui cherche, qui se cherche, mais pas dans n'importe quel sens. suivez la licorne et écoutez :

Dans la symbolique générale, dans les arts, les lettres et les pratiques du Moyen âge, il est peu d'animaux fabuleux qui aient été, autant que la licorne, l'objet des faveurs des mystiques, symbolistes, artistes, sorciers, et magiciens de tous ordre. L'importance de la licorne ne peut que reposer sur des racines anciennes. En effet, nous la retrouvons dans l'art des plus anciennes nations dites civilisées : l'art chaldéen , l'art babylonien.

L'art sacré de la chine figurait un animal fabuleux du genre cerf, qui ne montrait qu'une corne sur le front. Le mâle portait le nom de ki, la femelle celui de , et le nom de l'espèce était Ki-lin. L'apparition d'un Ki-lin en chine était un bonheur national car elle ne se produisait, disaient ils, que sous un souverrain parfaitement juste et agréable au ciel, et, par elle, s'ouvrait pour la nation, un ère de prospérité.

Aujourd'hui encore, on prétend en ce même pays que ce sont les licornes qui du ciel apportent aux mères leurs enfants ; l'image de ces aimables messagers est un porte bonheur familial très usité.

400 ans avant notre ère, le Grec Ctésias, médecin du Roi de perse préconisa, les propriétés médicales de la corne des licornes.

Pline nous fait une description de la licorne : " c'est une bête intraitable semblable au cheval par le corps, au cerf par la tête, à l'élélphant par les pieds, au sangllier par la queus ; elle a un mugissement grave et une seule corne noire s'élevant de deux coudées au milieu du front. On dit que cette bête ne peut être prise vivante."

L'Antique Légende de la Licorne, était que la licorne ne pouvait être capturée par aucun veneur, mais qu'une femme, pure, vierge d'esprit, de coeur et de corps était un irrésistible attrait pour elle, et seule, pouvait s'en emparer. Quand l'animal l'avait découverte, il s'agenouillait, devant elle, appuyait sa tête contre son sein et la caressait doucement ; c'était l'instant où le chasseur, traitreusement, caché, s'approchait et portait un coup mortel à la licorne.

[img][/img]

Nous retrouvons la licorne dans l'art héraldique du Moyen âge. Elle apparaît sur des bannières, sur des sceaux, dans le chevaleresque décor des tournois. Elle signifia toujours le fidèle attachement à la pureté de vie, la fuite du vice, et aussi l'attrait pour les choses belles et délicates. Les Anciens prétendaient que la licorne aimait "uniquement les bonnes senteurs". Nous pouvons dire également que dans la plupart des Bestiaires, la licorne représentait le sauveur.

[img][/img]

Pour terminer le sujet, nous parlerons en quelques mots du Pirassoipi, ou licorne à corne double. Ambroise Paré nous en parle : "le symbolisme du pirassoipi est la même que celle de la licorne ordinaire (unicorne) : les sauvages, dit il, se servent de cette corne lorqu'ils sont blessez ou mordu par des bêtes portant du venin, les mettant dans l'eau l'espace de 6 ou 7 heures, puis après faisant boire ladite eau au patient. Il lui attribue pour patrie l'Arabie près de la mer rouge". Nous retrouvons également la référence à cette licorne à corne double dans les textes bibliques : Vulgate : Psaume XXI (texte hébreux) : " Délivrez moi (Seigneur) de la gueule du Lion, et préservez ma faiblesse des cornes de l'unicorne.

[img][/img]

Voila pour cette petite leçon d'histoire qui replace notre amie la licorne dans le temps, vous voyez ce n'est que pour les enfants, de grands savants, médecins, artistes, s'y sont intéresses, avant nous....

Bien à vous,

Kahnawaka sunny

_________________
Rester vraie et soi même, afin de pouvoir choisir les bonnes personnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-petite-fee-de-la-rosee.net
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LA LICORNE III :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

LA LICORNE III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUVRIR VOTRE ESPRIT : LA VERITE EST AUTOUR DE VOUS :: Ouvrir votre esprit sur les animaux-
Sauter vers: